Vous avez pu entendre parler des passeurs d’âmes. Ces personnes, qui peuvent le savoir ou non, ont la capacité à sentir voir ou entendre  l’ame des défunts, parfois  tout cela à la fois, pour  les confier  à La lumière et les aider ainsi à quitter la Terre car elles sont désincarnées.

Une âme peut rester sur Terre pour de nombreuses raisons.Elle peut devenir gênante pour le vivant et parasiter son champ,les vibrations émises ne correspondent pas au corps de l’humain vivant.

Elles restent pour différentes raisons, passagères la plupart du temps ou plus longtemps car récalcitrantes pour d’autres. Il convient de s’en occuper, c’est le rôle du passeur. Une âme qui ne part pas reste au niveau de  l’émotion de l’humain  et correspond à ce qu’est la personne à ce moment là. Elle a cependant son utilité dans le fait qu’elle va lui signaler, par sa présence et par l’effet miroir, ce qu’il a à dégager. 

Il n’est pas possible d’obliger une âme à partir, elle garde son libre arbitre. De manière plus ordinaire, une âme part sur sa demande auprès de son ange gardien, dès qu’elle le décide. Il lui arrive de rester le temps qu’elle sent nécessaire pour expérimenter certaines choses avant son envol.

Elle est alors âme errante sur Terre et continue sa vie à sa façon.  Il y a également ceux qui sont morts brutalement  et ne s’en sont pas aperçu ou  qui ne le croient pas et qui continuent de vivre comme avant . Il suffit de leur dire qu’ils le sont, leur permettant ainsi de rejoindre leur ange pour le passage. Ils ont eu la confirmation qu’ils avaient besoin.

Pour certaines, pour les aider à faire le pas de le demander, ce sera des explications  sur ce qui les attend pour les rassurer : autre expérience où ils sont confirmés.L’âme a son parcours et devra de toute façon faire face à ce qu’elle a fait de sa vie terrestre. Il est  ainsi possible d’aider une âme avant son départ pour qu’elle le vive mieux.

D’autres viennent juste demander à sentir l’’énergie divine  pour avoir cette expérience  et partiront ensuite. .

Des âmes aimantes peuvent aider un incarné en lui suggérant à l’âme lors de situations particulières, la plupart du temps faisant partie de la famille d’âmes et des êtres des lignées.
Plus difficile, j’ai connu certaines âmes « collantes » qui ne voulaient pas comprendre et restaient dans leur volonté de pouvoir .La principale raison  est de refuser d’appartenir au plan divin et ne pas entendre le message de leur ange juste au moment du passage de sa mort. D’après mon expérience, ce qui m’a été énoncé pour cette présence était de profiter de tout ce qui n’avait pas pu être fait avant, parfois pas toujours dans des desseins nobles et aussi par peurs multiples. Les principales peurs étaient : peur d’être jugé, peur de Dieu, de l’inconnu, ne pas vouloir lâcher ses biens, sa famille, avec leur haine, leur remords, leurs croyances, leur chagrin, tout ce qui constitue l’Ego de l’humain.

A ce moment là, le passeur d’âmes fait appel aux archanges du Passage, pour l’emmener sur son plan , pour le bien de tous.  Ceci est un cas.

Pour ceux qui sont très récalcitrants, voire dangereux par leur énergie sombre, font partie d’un monde d’Ombre  qu’il convient de reconnaitre sans s’y attarder..Elles peuvent être là dans l’astral depuis longtemps et se cacher, polluant la vie du vivant . Ancêtre ou intrus, peu importe, ce sont des saboteurs de vie à grande échelle. IIs refusent globalement l’aide pour garder leur emprise et le Pouvoir et rejettent l’Amour et la Lumière. Ils existent comme les entités de la Lumière et nécessitent une intervention de praticiens spécialisés en astral pour les passer  et parfois d’exorcisme s’ils occupent un corps.

 Il est dit que nous vivons notre mort comme notre naissance et nous gardons ce que nous n’avons pas traité de notre présente incarnation. Plus les mémoires seront traitées des différents passages de sa vie, mieux l’envol se passera, avec Joie de revenir à la Maison. Le point délicat est l‘acceptation du Passage et de devoir se conformer aux Lois Divines et non sa volonté propre de rester au plan terrestre. S’abandonner et tout laisser.

Il est parfois nécessaire de le pratiquer, notamment dans les lieux, terrains, habitations chargés pour dégager ces âmes en souffrance et protéger les habitants et afin que chacun soit à sa place et pour le bien de tous.

 

 

Comment savoir ?   pour savoir si vous êtes passeur : vous sentez un appel à vous occupez de cela  :  faites le confirmer !

 -Pour soi / De nos jours , les perceptions s’affinent et il est de plus en plus possible de les détecter pour peu que l’on soit informé de ce risque et que l’on s’y attarde pour le faire vérifier si vous voyez votre vie se dégrader.Cependant “prendre des entités” revient au fait de s’attarder sur ce qui fait le cas notamment un travail de nettoyage de ses mémoires/blessures.

-Pour ne pas avoir d’entités sur vous :  Il est nécessaire de travailler sur soi pour être en bonne santé énergétique, se nettoyer de toutes ses blessures et mémoires de séparation, travailler les croyances et peurs de l’égo, les conditionnements comme ceux de la religion.S’il n’est pas possible d’adhérer au fait  qu’il existe « autre chose » de bien plus Aimant et Grand , d’un amour inconditionnel, de connaitre d’autres conditions que celles du plan terrestre,  donc si  l’Ego et ses croyances religieuses, éducatives, culturelles prennent le pas, l’âme peut être coincée des éons . Elle se trouvera en résonance aux lieux et  vivants en résonance avec ses blessures et son fonctionnement gardant celui d’ humain du fait de son plan encore terrestre . Il n’y a pas de hasard..

Tout ce qui aura été vécu et mal vécu, gardé  influencera ce que nous vivrons au moment de notre désincarnation (ou départ, envol) du plan terrestre.

 

Ainsi le passeur d’âmes est le mieux placé pour l’aider. On ne s’improvise pas passeur d’âmes et ce n’est pas un jeu  . On est prédisposé par sa mission d’âme mais il faut acquérir aussi certaines qualités de détachement, savoir se protéger efficacement, ne pas se noyer dans leurs problèmes et ne pas être dans la peur. . La meilleure étant la propreté régulière de ses corps énergétiques notamment  de son champ astral.

Le travail du Passeur d’âmes est sur lui au départ  pour bien exercer sa tâche, connaitre les différentes sortes d’énergies qu’il peut rencontrer, pour  apprendre, à se protéger, se détacher, se nettoyer et mettre des limites. Une âme respectueuse ne rentrera pas dans l’habitation ni ne fera relever la nuit pour faire ses expériences.

Il est responsable comme toute personne qui œuvre avec les énergies . Il reste un humain en contact avec l’invisible et “peut convenir” à une entité.

 

Se rappeler que nous ne sommes pas seuls, que l’énergie de l’Archange Mikael est présente et qu’il convient d’y faire appel, de se mettre avec  sa propre reliance, de ne pas vouloir « sauver le monde ni tout le monde ». C’est un travail d’amour mais d’abord il faut s’aimer suffisamment pour le donner sans se perdre et sans se nuire.

Il n’y a pas à « devoir faire », celui qui ne le sent pas l’appel ne le fait pas, celui qui a peur ne doit pas le faire, soit ce n’est pas sa voie soit ce n’est pas le moment, peut être doit il acquérir plus de confiance en lui, plus de connaissances sur le monde de l’astral pour aborder le passage d’âmes.

 

Ne pas avoir peur de se sentir inapte, ne pas avoir peur de demander de l’aide et des conseils à son âme, son guide intérieur, une personne guide extérieur etc. Ne pas rien croire mais ne pas tout croire. La littérature est nombreuse et donne des pistes. Le mieux est le test, parfois difficile mais formateur .

Nous entendons parler beaucoup des anges et peu des autres énergies néfastes, par peur et méconnaissance. Pour avoir testé -malheureusement et bienheureusement,- je peux vous dire que ça ne m’a pas découragé parce que cela fait partie de ma mission de vie. Cependant je ne m’en serais pas sortie de cette façon si je n’avais pas eu les Forces de Lumière à mes côtés. La formation continue n’est pas QUE dans les livres ou les stages ! J’ai testé ce que d’autres ont écrit et je pourrai même en faire un livre mais ce n’est pas pour l’instant mon but. Savoir que la Lumière et L’Ombre cohabitent et que tout métier a son double aspect.

Sentir l’amour d’une âme que vous avez aidée, sa reconnaissance et un petit signe quand il est « bien arrivé » cela est un CADEAU.

 Sentez ce que vous devez être et en connaissance de cause SOYEZ